';
Image module

S’auto-évaluer ensemble

Le programme Infusion/ Effusion a pris la forme d’un appel à candidatures
qui invitait les lieux de diffusion et les équipes artistiques à coopérer, en binôme, pour qu’ils renouvellent leurs façons d’entrer en relation avec les habitant.e.s d’un territoire.
L’expérience de ce programme a montré l’importance d’intégrer des outils d’auto-évaluation dans la méthodologie des projets.

Image module

Pourquoi s’auto -évaluer ?

  • C’est un outil de valorisation d’un processus
  • Se donner des rendez- vous d’auto-évaluation permet de ne pas dévier des valeurs partagées initialement, ce qui peut se produire lors de projets qui se déroulent sur un temps long
  • L’auto- évaluation offre un cadre de dialogue, nécessaire à la coopération
  • c’est un outil d’observation de sa pratique qui amène des angles de vue différents et complémentaires.

Quels sont les effets de l’auto- évaluation ?

  • Interroger des pratiques professionnelles passe nécessairement par leur observation. L’auto évaluation est ce temps d’observation pour permettre, quand cela est nécessaire, d’ajuster la ou les pratiques.
  • L’auto-évaluation génère un espace/ un cadre- pour l’analyse de ses pratiques, tout au long du déroulement du projet (et non à la fin, tel un bilan)
  • Elle est un outil de travail qui permet de faire émerger les valeurs des projets artistiques « situés ou en immersion » sur des territoires. Et ces valeurs permettent d’objectiver les effets de ces projets. Un outil important pour les acteur.trice.s d’un secteur qui doit encore convaincre de son « caractère essentiel ».

Quelles sont les limites de l’auto-évaluation ?

  • Il faut « déconstruire » les représentations que les acteur.trices culturel.les, pour la plupart, s’en font. Dans les représentations courantes, il s’agit d’un bilan, d’un outil de contrôle qui sert avant tout aux institutions politiques et qui plus est, ne fait pas sens lorsque l’action est en cours.
  • Il est encore nécessaire de démontrer que l’évaluation est un outil de compréhension et de stratégie, de lui redonner son utilité initiale.
  • Par ailleurs, lorsqu’elle n’est pas pleinement intégrée et systématisée, elle représente un temps supplémentaire (en sus du projet), une étape fastidieuse en plus, dans des plannings déjà contraints et chargés.
  • Enfin, l’auto évaluation, nécessite un cadre (des temps de dialogues réguliers) et un outil suffisamment simple et concret pour que chacun.e puisse se l’approprier de façon autonome

Télécharger l’outil

Le diagramme
Image module
Le tableau des questions
Image module
Le mode d’emploi
Image module
Image module